En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Plus d'informations sur les cookies

70ème anniversaire : Le débarquement...

Bretteville village sinistré...

 

 

 

Le 6 juin, c'est le débarquement allié. La formidable Bataille de Normandie est engagée. Les Allemands envoient des renforts sur les zones des combats. Ceux qui étaient à Bretteville partent, et on observe également de nombreux mouvements de troupes. Des colonnes entières de chars, chenillettes, camions traversent le bourg et se dirigent vers Caen. On voit également de plus en plus de passages d'avions dans le ciel brettevillais. Dans la forêt de Cinglais et ses alentours, les mitraillages et bombardements sont de plus en plus fréquents.

Tout cela n'est guère rassurant pour la population, à la fois anxieuse et pleine d'espoirs d'une libération toute proche. Pourtant la vie continue dans le village. Cet après-midi là, il fait chaud, des enfants jouent dans la cour du presbytère. Sur la place et dans les cafés les gens discutent. Peut-être commentent-ils les dernières nouvelles que l'ont a par des gens de passage qui fuient les combats et les bombardements de Caen. Suivant les conseils de la préfecture, les homes creusent et aménagent des tranchées, dans les jardins ou dans les champs, pour s'abriter en cas de bombardement...

Il est 17 heures, soudain, c'est le drame...

Ils avaient respectivement 12 et 13 ans en 1944, deux Brettevillais racontent ce bombardement du 10 juin et comment ils ont vécu les jours qui ont suivis et l'exode vers le sud. Renée Lefèvre et Jean Morin gardent intacts les souvenirs de ces événements tragiques. Ces souvenirs d'une extrème précision, ils les ont évoqués devant les élèves du collège pour un travail historique lié à cette période et à ces événements.

 

Bretteville sous les bombes